Rna
Dna
Differences
SeveridiaTM

SeveridiaTM
Application de la mesure du taux de RDD pour déterminer la sévérité d’un cancer

Genclis est la seule société de biotechnologie qui exploite la mesure du taux de différences ARN ADN et la nature de ces variations afin de créer de nouveaux outils au service de la médecine prédictive.

Notre champ d’application est majoritairement dirigé vers l’oncologie. Notre premier objectif est de caractériser la sévérité de chaque cancer. Ceci permettra d’adapter la stratégie thérapeutique proposée aux patients.

Pour atteindre cet objectif, nous identifions les besoins des oncologues en mesurant notamment les disparités individuelles de patients atteints d’un même cancer mais dont le devenir clinique est très différent.

Nous avons montré qu’il existe une forte association entre le taux de RDD et la sévérité au sein d’un même cancer mais aussi entre différents cancers sévères et non sévères.

Cette découverte nous permet de proposer, en adéquation avec les besoins médicaux des oncologues, des tests de prédiction de sévérité pour plusieurs cancers.

SeveridiaTM TNBC

Le cancer du sein triple négatif (TNBC : triple negative breast cancer) désigne des formes peu fréquentes mais sévères de cancer du sein qui n’expriment au cours de l’examen anatomo-pathologique aucun des 3 marqueurs que sont : les récepteurs d’oestrogènes (ER), les récepteurs de progestérone (PR) et le récepteur HER2/Neu (ERBB2).

Le TNBC est caractérisé par l’absence d’expression des récepteurs ER et PR et l’absence de surexpression du récepteur HER2/Neu.
Il affecte chaque année plus de 150 000 femmes dans le monde (Europe, Etats-Unis, Japon) et cause plus de 50 000 décès. Il est responsable d’environ 75 000 à 100 000 traitements par chimiothérapie adjuvante (après l’acte chirurgical).
Le TNBC représente 15 à 25 % des cancers du sein et est plus souvent diagnostiqué chez les jeunes femmes d’origine afro-américaine ou hispanique.

Environ 95 % des TNBC ne sont pas métastatiques mais sont tout de même responsables de 35 % des décès liés au cancer du sein.

Les caractéristiques cliniques du TNBC ont des conséquences importantes :

  • Les traitements du cancer du sein reposant sur l’hormonothérapie qui cible les récepteurs ER et PR (Tamoxifen) et les thérapies qui ciblent le récepteur HER2/Neu (Herceptin) ne peuvent pas être employés pour ce type de cancer du sein. Le traitement du TNBC est donc basé sur des chimiothérapies conventionnelles relativement moins onéreuses mais fortement invalidantes.
  • Le TNBC évolue de façon binaire après exérèse. Deux tiers des femmes présentant un TNBC au stade non métastatique sont guéries par un acte chirurgical et ne nécessiteraient aucun traitement complémentaire. Un tiers des patientes évolue défavorablement en 2 à 5 ans et ce, malgré une chimiothérapie conventionnelle qui néanmoins améliore de 40 % la probabilité de survie.

Le test SeveridiaTM TNBC permet de séparer les patientes atteintes de TNBC en 2 groupes qui correspondent aux survies observées dans le TNBC : un groupe de bon pronostic et un groupe de mauvais pronostic.

TNBC3

En mesurant le taux de différences ARN ADN établi sur des données générées via un séquençage de nouvelle génération (Illumina) et un algorithme propriétaire, le test SeveridiaTM TNBC permet d’établir un score qui, au-dessus d’un seuil défini, prédit un bon pronostic. En dessous de ce score, les patientes sont classées dans le groupe de mauvais pronostic. Le test a été établi sur la base de 20 patientes et répliqué ensuite en aveugle, chez 57 patientes. L’ensemble des 77 patientes a été recruté dans 13 centres différents, localisés en Europe et aux Etats-Unis.

score_TNBC2
Le calcul du score SeveridiaTM a été effectué sur 77 patientes : 20 pour l’apprentissage (en bleu et rouge) et 57 pour les 4 phases de validation.

Une représentation de la probabilité de survie de ces 57 patientes est utilisée pour montrer l’efficacité du test SeveridiaTM TNBC.

km_1ckm_2c

Les patientes classées dans le groupe de bon pronostic ont une probabilité de survie à 2500 jours de 100 %, tandis que les patientes classées dans le groupe de mauvais pronostic ont seulement une probabilité de survie à 2500 jours de 34 %.

Le test SeveridiaTM TNBC s’adresse à un marché très précis représentant 20 % des cancers du sein et pour lesquels il n’existe pas de tests concurrents.

Processus du test SeveridiaTM :

  • 1
    Une patiente est diagnostiquée avec un cancer du sein.
  • 2
    La tumeur n’est pas métastatique et elle est caractérisée triple négative par un examen anatomopathologique.
  • 3
    Les séquences des ARN sont générées à partir du tissu tumoral.
  • 4
    Les séquences des ARN sont alignées contre le génome humain de référence.
  • 5
    Les alignements sont analysés par les algorithmes développés par Genclis.
  • 6
    Le score SeveridiaTM permet de séparer les patientes en 2 groupes : un groupe de bon pronostic et un groupe de mauvais pronostic.
    Les patientes du premier groupe ne recevront pas de chimiothérapie mais bénéficieront d’une étroite surveillance. Les patientes du second groupe recevront une thérapie adjuvante et pourraient être de bonnes candidates aux nouveaux traitements utilisant les ressources du système immunitaire et de nouvelles cibles d’intervention sur la cellule tumorale. SeveridiaTM n’est pas encore au stade commercial mais le sera après une réplication indépendante en aveugle (en cours).